Solstice d’été

Bonjour à toutes et à tous 🙂

Aujourd’hui je voudrais vous parler du fameux solstice d’été dont vous avez pu profiter ce 21 juin dernier 🙂

Le solstice d’été d’un point de vue astronomique

Solstice d’été rime pour beaucoup avec fête de la musique, beau temps, journées à rallonge, farniente etc…

Oui mais pourquoi le soleil nous fait donc plus présent de ses rayons à ce moments là ? Et pourquoi les journées sont elles plus longues ?

Tout d’abord observons le petit schéma ci-dessous:

Comme vous pouvez le constater, la Terre, dans sa folle course autour du Soleil, tourne non seulement autour de notre astre solaire, mais également sur elle-même selon un axe bien précis.

Précisons un peu la position de notre Terre au moment du solstice d’été:

Que remarquons-nous ?

Tout d’abord la face la plus “arrosée” des rayons du Soleil est celle la plus inclinée vers lui, celle de l’hémisphère nord.

Les rayons solaires étant bien plus concentrés au niveau de l’hémisphère nord, il fera donc bien plus chaud à ce moment là.

Observons maintenant ce schéma:

Le point A de l’hémisphère A va passer plus de temps dans la zone éclairée par le Soleil au cours de sa rotation. Le point A passera moins de temps dans la zone d’ombre. Le jour sera plus long pour le point A de l’hémisphère Nord. Pour le Point B il s’agit de l’inverse. Les journées vont être plus courtes dans l’hémisphère sud.

Tout simple 🙂

Le solstice d’été d’un point de vue historique

D’un point de vue historique, le solstice d’été est une des journées les plus fêtée depuis des millénaires au travers du monde.

Source wikipédia :

“Dans l’Égypte antique, le solstice d’été correspond à peu près au gonflement des eaux du Nil et marque le début de la nouvelle année.

Plusieurs tribus amérindiennes célèbrent le solstice d’été par la danse du soleil.

Chez les Basques, le nom de Noël vient de celui du solstice (Olentzero, Onentzaro) et fait directement allusion à la période à partir de laquelle les jours vont rallonger.

À Stonehenge, des milliers de personnes se réunissent pour célébrer le passage à l’été.

Dans le calendrier hindou, les deux solstices sidéraux sont nommés Uttarayana et Dakshinayana. Le premier se produit vers le 14 janvier, le deuxième vers le 14 juin. (…) Les solstices indiens sont traditionnellement calculés en se basant sur le tropique du Capricorne, d’où la différence significative entre les dates indiennes et réelles

Les croyances celtiques appellent aussi le solstice «litha», qui réfère au jour où les mages récoltent des herbes dites magiques, accompagné d’un hommage à la nature.”

Sur ce JOYEUX SOLSTICE À TOUTES ET A TOUS ! 🙂

Laisser un commentaire