Le Ski Freestyle, Freeride et Backcountry

Comme j’ai pu l’écrire ici, le ski Freestyle est une des disciplines qui s’est énormément démocratisée dans les années 2000. Et qui est aujourd’hui pratiqué dans le monde entier, même durant les JO d’hiver.

Le ski Freestyle

Ski Free

Cette pratique s’apparente à du ski alpin où l’on va faire en plus, des sauts et des figures en l’air.
Considéré, à juste titre, comme sport extrême, le ski freestyle est apparu à la fin des années 1990. Voyant l’essor du Snowboard, les skieurs de bosses principalement, ont commencé à s’intéresser aux sauts acrobatiques. Des snowparks font leurs apparitions progressivement. D’abord empreintés par les snowboarders puis par les skieurs qui sont attirés par les sensations fortes.
Le freestyle est également pratiqué en hors piste (freeride), on l’appelle alors freestyle backcountry.

Il existe différentes compétitions où l’on peut voir des riders (snowboarders et skieurs) s’exécuter dans un balai aérien impressionnant. En particulier les X-Games qui sont à Aspen, aux États-Unis la première compet’ en 1997 à regrouper tous les riders ensemble. Afin d’offrir au public un grand spectacle des groupes de musique viennent sur scène en live.
Une version européenne a vu le jour en mars 2010 à Tignes en France mais a été malheureusement arrêtée en 2014.

Le Ski Freeride

Le freeride (mon préféré 😉 ) consiste à pratiquer un sport hors du cadre conventionnel établit par les stations, avec bien entendu des notions de connaissances en montagne et en sécurité.
Il se pratique donc hors piste et est un sport extrême très physique. Ce que j’admire particulièrement ici c’est : associer le plaisir des grands espaces naturels vierges, d’activités physiques et de l’absence de compétition.
Il existe tout de même quelques compétitions comme le Freeride World Tour.
Autre particularité, les skis freeride sont plus larges que leurs cousins, afin d’avoir plus de portance sur la neige. Car ce sport se déroule essentiellement sur la poudreuse.

Le backcoutry (appellation anglo-saxonne) est un mixte des deux précédents. Toujours en sécurité, ses sports sont pratiqués avec un savoir important concernant la montagne ainsi que tout le matériel nécessaire à la protection.

Personnellement je préfère beaucoup plus ce genre de pratique en pleine nature que les compétitions habituelles. Et en plus, beaux paysages et belles images sont au rendez-vous.

Voici un dernière vidéo qui marie freestyle et freeride. Mais qui a la particularité de se produire en pleine nuit. Les riders sont équipés d’une combinaison phosphorescente…

Laisser un commentaire