Les Rois des Végétaux – L’ARBRE 1

Le roi des végétaux : L’ARBRE_1

Si vous aussi vous êtes fascinés par ses majestueux êtres de la forêt qui triomphant ornent notre planète, cette petite série de posts est faite pour vous afin de mieux les comprendre.

Comment se nourrit un Arbre ?

L’arbre, le végétal le plus grand, le plus solide, le plus fort, c’est en quelque sorte le Roi du règne Végétal. Il a plusieurs systèmes pour se nourrir. Observons le d’un peu plus près.

Il se nourrit grâce :
1. -A son système racinaire, via l’absorption de l’eau et des éléments minéraux.
2. -Grâce à la photosynthèse.
3. -à la circulation de la sève brute
4. -à la circulation de la sève élaborée.
5. -à la respiration
6. -au stockage de ses réserves.

1. Absorption racinaire
Via les racines peu ou abondamment développées suivant son environnement, l’arbre absorbe les minéraux tels l’azote, le phosphore, le potassium pour les plus connues et les oligo-éléments. Cette substance s’appelle la sève brute.
Cette absorption est ce qu’on appelle une osmose, un échange entre deux solutions liquides qui sont séparées par une membrane semi-perméable.
On peut parler ici d’un phénomène important pour l’arbre, la mycorhization.
Les mycorhizes sont des champignons soit tels qu’on les connaît en cuisine, soit invisible pour l’œil. Le lien créée entre les champignons et les autres végétaux s’appelle la symbiose. Ils s’apportent mutuellement des éléments nutritifs. Les champignons apportent de l’eau et des minéraux à la plante/arbre et celui-ci en échange donne du carbone essentiel aux champignons.

Pour en savoir plus sur les mycorhizes

2. La photosynthèse
Je développerai cette aspect dans un autre petit post.
Brièvement, c’est la transformation de l’énergie lumineuse, du soleil donc en énergie, c’est-à-dire en sucre.
La photosynthèse se produit seulement en journée.

3.La circulation de la sève brute
La circulation de la sève dans l’arbre a le même fonctionnement que l’absorption de l’eau dans une paille.
En effet quand l’arbre transpire, quand il perd de son eau par les feuilles, la sève brute est aspirée du bas du tronc jusqu’aux feuilles.

4. La circulation de la sève élaborée.
Une fois la sève brute rendue aux feuilles, elle s’enrichit des sucres, de l’énergie procurée par la photosynthèse puis le redistribue dans tout l’arbre en descendant.

5. La respiration
La plante respire via les feuilles, mais également via les racines, notamment en hivers ! D’où l’importance d’un sol aéré et non compact…
En plus de la photosynthèse le jour, la plante respire « normalement », comme nous pourrait-on dire. Elle respire également le nuit, inspire de l’oxygène et rejette de CO2.

L’arbre utilise également le gaz carbonique pour fabriquer son bois.
En journée, l’arbre absorbe généralement plus de CO2 qu’il n’en rejette. D’où l’importance des arbres.

6. Le stockage des réserves.
Ici nous allons parler de l’automne, le moment où les petits écureuils commencent à faire leurs réserves. 🙂
Les arbres font de même, tous les sucres, l’azote, les lipides produits par les feuilles sont stockés sous forme d’amidon dans les parties durs de l’arbre, racines, tronc, grosses branches… Ainsi au fur et à mesure que les nutriments sont ramenés au centre de l’arbre, les feuilles s’appauvrissent, s’assèchent jusqu’à être vidées d’eau, de substances nutritives pour tomber sèches sur le sol. C’est pourquoi avant de tomber sur le sol elles changent de couleurs. 🙂
Ses réserves sont fondamentales pour sa survie lorsqu’il ne peut plus faire de photosynthèse, en hiver principalement. Mais aussi lors d’un élagage (coupe et taille de l’arbre)  trop important… 🙁
L’arbre doit avoir assez de force pour pouvoir bourgeonner de nouveau au printemps.
Si ses réserves sont trop faibles et qu’il ne peut plus faire de photosynthèse, il meurt.
C’est ainsi que l’on comprend l’importance de la santé de ses feuilles et de la qualité de son environnement.

Un arbre en pleine ville aura beaucoup plus de mal à se développer, l’asphyxie des racines par un sol tassé, la pollution aérienne et la taille très sévère sont des facteurs nocifs pour nos rois des végétaux.

Je vous dis à bientôt pour comprendre le mouvement et le rôle de l’eau pour nos Arbres !  🙂

Laisser un commentaire