Plongée sous glace

Bonjour à vous toutes et tous 🙂

Au vu du froid qui continue à s’abattre sur la France et de la vague grand froid annoncée, que diriez-vous de parler de plongée sous glace.

Je vous ai déjà parlé de mes plongées dans différentes parties du globe, aujourd’hui je vais vous faire part de mon expérience en plongée sous glace.

Bon ça va être compliqué, je suis hyper frileuse 😉 Je ne suis pas claustrophobe mais je m’étais toujours dit que je n’essayerais pas ce type de plongée car j’avais un peu peur d’être dans l’impossibilité de ressortir et de « m’égarer » sous la glace ! Impossible ! Peur irraisonnée ! Oui bien sûr, je suis d’accord avec vous mais voilà, comme on le sait, la peur, eh bien c’est difficile à raisonner,  vous ne trouvez pas !

Pourquoi la plongée sous glace ?

Source

Tout simplement parce que j’avais envie de connaître un nouvel univers, qui selon les dires des plongeurs sous glace, est féérique grâce aux jeux de bulles et de lumière. La glace peut être lisse mais aussi sculptée par les bulles des plongeurs, il paraît que c’est grandiose !

Alors, pour conjurer cette peur, j’ai pris le « taureau par les cornes ». Pour la vaincre, même si ce n’est pas vital de faire de la plongée sous glace, j’ai voulu aller au-delà de mes limites. C’est intéressant aussi, pour soi, d’aller au-delà de ses limites, vous ne croyez  pas !

J’ai cherché où aller et j’ai trouvé un petit coin de Haute-Savoie, à 1 000 m d’altitude. Le site est magnifique et sauvage. Et me voilà partie, toute émoustillée à l’idée de cette nouvelle expérience.

Arrivée sur place, je stresse un peu quand même. Mais je ne vais pas reculer si près du but. Je suis attendue. Le moniteur m’accompagne dans les vestiaires pour m’équiper.

     Équipement nécessaire

  • Une combinaison étanche (sous celle-ci, il faut des collants, des grosses chaussettes, une petite polaire) ben oui, même si elle est étanche, il fait froid !
  • Et puis, ce qu’il faut pour plonger c’est-à-dire un détendeur anti-givre adapté sur une bouteille, palme, masque. Anti-givre car un détendeur peut se bloquer à cause du froid et là, eh bien vous êtes un peu en situation de stress car plus de possibilité de prendre de l’air.

Ensuite, rendez-vous  au bord du lac où le professionnel donne les explications nécessaires à la plongée.

Déroulement

Voilà comment il procède pour que la plongée soit sécurisée au maximum : plusieurs trous sont effectués et espacés de manière à ce que la sortie soit possible à tout moment et qu’elle soit toujours visible. Les trous sont reliés entre eux par un fil d’Ariane (ou plutôt une corde !) à laquelle le plongeur est « mousquetonné ». Il est donc impossible de s’égarer sous la glace ! Source

Me voilà donc rassurée, impossible de se perdre !

Source

Après toutes ces informations, me voilà dans l’eau, je suis le moniteur, même s’il n’y a pas de risque, je ne le lâche pas d’une palme.  😉

 

 

Source

Je suis restée dans l’eau, environ 20 minutes. Je peux vous assurer que c’était grandiose. Toutes ces bulles « accrochées » à la glace, la lumière du soleil filtrant à travers la glace, la transparence de l’eau ….. Difficile à raconter, il faut le vivre !

 

Voilà une petite vidéo :

À la sortie, une boisson chaude m’attend et une douche bien chaude est de rigueur.

Je ne regrette pas d’avoir repoussé mes limites pour vivre cette expérience, que j’ai trouvée magnifique.

À très bientôt pour de nouvelles aventures 🙂

Laisser un commentaire