Les mystères de la glace, de l’eau.

Bonjour, Bonsoir, ami(e)s internautes. Après le feu des volcans ici et ici, il est temps de parler de glace !
Non pas des petits délices sucrés qui font plaisir de temps en temps, mais de ces milliards de kilomètres encore méconnus et spectaculaire.

L’Arctique, l’Antarctique, les icebergs ! Oui, plongeons dans un rythme particulier de la vie, un rythme profond, le rythme alpha. Nombres de recherches, de projets sont en cours dans ces univers.

Dans un premier temps en voici quelque uns :

Le POLAR FONDATION

Son grand projet déjà mis en place est le projet Princesse Elisabeth Antarctique. Une grande plateforme installée en pleine glace, en pleine Antarctique et qui n’émet aucun rejet nocif pour l’environnement.

“Le succès de la Princesse Elisabeth Antarctica montre comment le défi climatique peut être relevé grâce à la bonne volonté et à la collaboration entre la société civile, les entreprises et les gouvernements. Le projet prouve à quel point la technologie facilement accessible peut être exploitée pour parvenir à une société sobre en carbone, sans compromettre notre bien-être collectif ou individuel.”

Pour en savoir plus ici.

Le POLAR POD

Projet construit, qui sera bientôt mit à la mer.

Jean-Louis Etienne Polar Pod Expedition - L'expedition
Un observatoire permanent dans les “cinquantièmes hurlants”

Jean-Louis Etienne - Polar Pod Expedition - Le Polar PodL’idée est inspirée du FLIP, la plateforme dérivante de la flotte océanographique américaine, toujours en activité après 60 ans au service de la recherche. Tracté à l’horizontale jusqu’à la zone d’étude, il bascule en position verticale par remplissage des ballasts à l’eau de mer. La conception du Polar Pod est une synthèse entre l’expérience du FLIP américain et la technologie des flotteurs des futures grandes éoliennes offshore. Caractéristiques techniques du POLAR POD Cette plateforme de 100 m de hauteur pour un poids de 720 tonnes est dimensionnée pour affronter les plus grosses vagues des “cinquantièmes hurlants”, données issues des observations par satellite. Sa période de pilonnage, plus longue que celle de la houle, permet de ne pas entrer en résonance avec les mouvements de la mer.”

Pour en savoir plus.

Dans un second temps, observons d’un nouvel œil.

Iceberg en mouvement

Le point Nemo.

Nemo n’est pas seulement un capitaine de navire, ni un poisson clown ! C’est aussi le point océanique le plus éloigné des terres émergées, il est le point inaccessible. Ce point est situé dans l’océan Pacifique sud.

Offrons-nous un voyage dans les abysses

Le monde glacial de Scrat

Pour finir, terminons en beauté avec une petit note d’humour !

 

J’espère que cette entrevue de glace, glacial vous à plu, à bientôt. 🙂

 

 

Laisser un commentaire