Musique Classique et Mozart

 

Comment parler de musique classique sans citer Mozart ?
Je ne vais ici vous conter sa biographie, car elle est depuis longtemps retranscrite, fortement détaillée et accessible au yeux de tous sur la toile.Exemple ici d’une biographie assez courte :                         https://www.francemusique.fr/personne/wolfgang-amadeus-mozart

Pourquoi Mozart?

J’aurais très bien pu parler de Vivaldi, de Beethoven, de Chopin, de Bach, pour ne citer qu’eux, mais j’ai choisi Mozart.
Pourquoi ?
Parce que j’aimerais partager avec vous ce que m’a apporté Mozart, ce qu’il a fait naître en moi, et fait vivre encore aujourd’hui.
Un sentiment de beauté, de pureté, de charme, d’équilibre et d’harmonie.
Bien sûr, pas cette beauté extérieure si omniprésente de nos jours, mais bien cet éclat, cette étincelle, cet amour intérieur qui nous anime toutes et tous.

Commençons par le début si vous le voulez bien.
Depuis mon enfance, je suis attiré par la musique, les sons, les vibrations.
Mes parents ne sont pas du tout musiciens, mais ils m’ont fait découvrir la musique, grâce à une grande bibliothèque de Disques et de Cds.
Alala, mon père et son 33 tours…

Les heures que j’ai pu passer devant à écouter les différents vinyles, allant du jazz au reggae, en passant par le blues, le rock, la soul, la pop, le funk,… et j’en passe.
Le jazz et le blues m’ont marqué par l’inspiration, la qualité et l’ingéniosité de tous ces artistes qui faisaient vraiment quelque chose de jamais vu auparavant.
Pour n’en citer que quelques uns je dirai Miles Davis en particulier, Louis Armstrong et Johnny Cash.
J’ai beaucoup aimé le rock aussi. Pas ce rock violent que l’on entend de partout aujourd’hui, mais plutôt dans le genre des Beatles.
Même si j’ai eu ma période adolescente à écouter du hard rock à fond dans ma chambre… 🙂

La Découverte 🙂

Enfin bref, un jour, aux détours de mes écoutes, je mets un disque de musique classique. “Les quatre saisons” de Vivaldi.
Et là….
La révélation, c’était ce que je recherchais depuis le début.
Un savant mélange de force, de puissance, de passion et de douceur.
Je suis alors parti en quête 🙂
Des mois durant j’ai écouté, demandé à mes parents de l’argent pour acheter Cds et autres cassettes de musique classique. J’avais 9 ans.

Mozart
http://img.clubic.com/02014848-photo-mozart.jpg

Vous vous en doutez hein.. 😉
Au bout d’un moment je suis tombé sur Mozart.
Que dire de plus…
Ces symphonies, ces concertos, ces quatuors, ces chefs d’œuvres ont réveillé en moi quelque chose qui dormait depuis longtemps.
Cette joie de vivre, cet amour pour la Vie et toutes ses Splendeurs.

Ayant beaucoup d’imagination, je voyais certaines œuvres comme des histoires fantastiques, des comtes, des récits,… qui me donnaient et me donnent encore le sourire, et me rendent joyeux, heureux.
En particulier celles-ci :
Piano concerto 15 in B – Allegro I

Piano concerto 15 in B – Allegro III

Piano Concerto No 23 in A – Adagio

Et bien d’autres encore…
Voici une citation de lui qui illustre bien ce sentiment :
“Je n’aime pas ceux qui ne rient jamais, ce ne sont pas des gens sérieux.”

La Beauté de ses Œuvres

J’ai vraiment cette impression que quand j’écoute du Mozart, les soucis et autres tracas de la vie quotidienne s’effacent et sont remplacés par des sentiments de joie, authentique et vraie venant de l’intérieur.
Comme si Mozart nous guérissait de nos problèmes superficiels.
Il y a eu des études à ce sujet, qui montrent bien que la musique et les sons que l’on écoute peuvent engendrer des réactions positives ou négatives dans le corps…

Finalement, pour moi, c’est grâce à Mozart que j’ai voulu faire du piano, que j’ai pu saisir un petit peu la beauté de cet instrument si particulier.

http://test.unionsaintjean.org/wp-content/uploads/2016/07/Piano.jpg

 

Le violon m’attirait beaucoup également mais faute de cours vers chez moi, j’ai choisi le piano.
Et cet apprentissage allait m’ouvrir vers un nouveau monde, celui des sons, du rythme, de la musique, des couleurs, des émotions,…
D’autres instruments ont attiré mon regard au fil du temps, et j’ai pu en tester plusieurs, mais le piano reste mon favori 🙂

Enfin, Mozart, son Génie, sa Prodigieuse Création nous emmène, nous emporte vers un monde haut en couleurs et en rebondissements, où tout devient possible et réalisable grâce à la force de la volonté et au véritable Amour.
Comme dirait Mozart : “Je cherche les notes qui s’aiment”

Je vous laisse en sa compagnie 🙂
A bientôt.

Piccola Musica Notturna in G Allegro

Laisser un commentaire