Mon voyage au Bénin

Bonjour à vous toutes et tous 🙂

J’ai eu l’opportunité, il y a quelques années, de partir au Bénin avec un groupe d’amis. Le même groupe avec lequel je suis partie à Madagascar lors de notre petite aide humanitaire. Afin de continuer sur la route de “l’humanitaire”, avec une autre personne, nous avions l’occasion d’aller travailler bénévolement quelques semaines à l’hôpital de Porto-Novo, capitale du Bénin.

Inutile de vous dire que hôpital au Bénin ne rime pas du tout avec hôpital en France, je pense que vous l’aurez bien compris. Mais bon je ne vais pas vous parler de cette expérience quoique très formatrice. Cette expérience a été des plus enrichissantes, tant au niveau humain qu’au niveau de la petite aide que je pouvais apporter quotidiennement.

Le groupe avec lequel je suis partie était déjà venu au Bénin et de ce fait l’intégration, pour ces quelques semaines, a été assez simple. Nous étions avec un groupe de percussionnistes qui nous a fait visiter le Bénin, ses plages, ses petits villages. Nous avons été invités à des fêtes de villages, des mariages …

Et cerise sur le gâteau, nous avons appris une danse et donné une représentation, devant un village, avec une troupe Béninoise. Cela a nécessité des heures de répétitions ! Expérience très enrichissante, je peux vous l’assurer 😉

 

Présentation et situation du Bénin

Il est entouré par le Togo à l’ouest, le Nigéria à l’est, le Niger au nord et le Burkina Faso au nord-ouest. Au nord coule le fleuve Niger. Pendant la colonisation française, le Bénin s’appelait le Dahomey. Le Bénin a accédé à l’indépendance le 1er août 1960 et se faisait appeler royaume de Dahomey. Sa langue officielle est le français, mais on y parle aussi d’autres langues. Source

Source image

Le Bénin est aussi le berceau de la religion vaudou.

          Ouidah et la traite des esclaves

Ouidah : la porte du non-retour

Le Bénin est connu aussi pour son rôle dans la traite des esclaves. C’est de Ouidah, ville du sud du Bénin, qui était le pôle central de la traite des esclaves de l’Atlantique du XVIIe au XIXe siècle. La Route des Esclaves, un chemin par lequel les esclaves étaient emmenés pour rejoindre les navires, est bordée de monuments et conduit à la “Porte du Non-Retour”, une arche commémorative sur le front de mer. Source

esclaves : l’arche commémorative

 

 

 

 

 

front de mer Ouidah

Nos amis nous ont emmenés sur ce lieu mythique de leur lourde histoire. Je ne saurais vous décrire le ressenti que j’ai eu à cet endroit !

Expérience d’une soirée

À l’hôpital, j’ai fais la connaissance d’un jeune homme qui insistait pour me faire découvrir son village, assez éloigné de Porto-Novo.

J’ai fini par dire oui à sa proposition. Il m’a emmené sur sa « mobylette », après au moins 2 heures de piste, nous voilà arrivés. Il me présente à sa famille, avec laquelle les échanges ont été très intéressants. La nuit est tombée, il nous faut donc repartir. Mais voilà la mobylette ne démarre pas. Nous voilà partis à pied sur la piste en espérant trouver une “âme charitable” qui nous reconduira à bon port. Je m’inquiète un peu je l’avoue ! Et là, à la sortie du village, un spectacle extraordinaire permet à mon inquiétude de s’envoler. Des milliers de verts luisants illuminaient la nuit, c’était grandiose. J’ai encore en mémoire ce spectacle de la nature 🙂

Rassurez-vous, j’ai pu rentrer à Porto Novo sans problème 😉

Visite de Ganvié, village lacustre

En pirogue direction Ganvié

Nous sommes partis, avec nos amis, à la découverte du village lacustre de Ganvié. Pour arriver à ce village, nous avons fait le choix de la pirogue plutôt que celui de l’embarcation motorisée. Nous avions le temps et cela permet d’être plus attentif aux alentours et de discuter, sans le bruit du moteur, avec la personne maniant la pagaie.

Ganvié : le village
Alentours de Ganvié
L’intérieur de Ganvié
L’arrivée à Ganvié

Et pour clôturer, un beau coucher de soleil en partant du village

 

 

Voilà mon expérience au Bénin. Au cœur de la culture grâce à nos amis Béninois qui nous ont fait découvrir leur pays avec passion. C’était au top je peux vous l’assurer 🙂

À très bientôt pour d’autres aventures, ici ou ailleurs 😉

Laisser un commentaire