Madagascar : Diego-Suarez – Antsiranana

Manahona ! Tonga-soa (bienvenue) sur la belle île de Madagascar 🙂

Pour cette dernière étape de mon périple à Madagascar, je vais vous parler plutôt du Nord de l’Île, c’est-à-dire Diego Suarez ou Antsiranana et ses alentours (plages et parc national).

Pour arriver sur Diego depuis l’île Sainte Marie, et bien, cela a été toute une épopée je vous assure. Pas de possibilité d’y arriver en taxi-brousse donc nous avons fait le trajet en bateau. Ne pensez pas que cela a été plus confortable qu’en taxi-brousse ! Oh non, nous nous sommes retrouvés entassés (cela ne change pas) et en plus quelques prisonniers, encadrés par des policiers étaient de la partie !

Le voyage a été très long, très inconfortable mais c’est ça aussi l’aventure vous ne trouvez pas, faire avec les moyens du bord si je puis dire ! Inutile de vous dire que mon ami n’a pas apprécié du tout !

Enfin après quelques 14 h de navigation nous voilà sur la terre ferme ouf ! Et à Diego Suarez le top !

En taxi, nous partons à la recherche d’un hôtel, pas facile, tout est complet. Enfin nous en trouvons un, sympa, tenu par une malgache et son ami français.

Présentation de Diego Suarez – Antsiranana :  Nord de Madagascar

Antsiranana, également connue sous le nom de Diego-Suarez, est une ville portuaire du nord de Madagascar. Elle se trouve dans la baie d’Antsiranana, un vaste port naturel composé de plusieurs baies plus petites. Au large, l’île conique Nosy Lonjo, ou Pain de Sucre, est considérée comme sacrée par les habitants. La longue plage de sable de Ramena se situe au Nord-Est. L’architecture coloniale française de la ville se retrouve dans l’ancien marché couvert et les ruines de l’hôtel de la Marine.

          La plage de Ramena

   Le lendemain nous prenons un taxi pour découvrir les alentours et aller sur la plus belle plage, la plage de Ramena. Magnifique, plage de sable blanc, une eau couleur turquoise, calme. Je vais marcher sur la plage, des enfants viennent me voir, ils me demandent un peu d’argent, nous discutons un peu (ils parlent un peu le français).

Source

Après quelques heures passées dans cet endroit paradisiaque, nous retournons à l’hôtel. J’ai envie d’aller visiter un peu plus. Nous trouvons un guide qui nous emmènera, pendant 3 jours, en escapade. Je suis plus que ravie 🙂

 

      Partir à la découverte

Le lendemain départ pour cette virée de 3 jours. Ah j’ai oublié de vous dire que cette fois pas d’hôtel, camping pendant 3 jours. Bon le voyage commence mal car la voiture tombe en panne sur une route déserte, il a fallu attendre au moins 5 h pour pouvoir repartir. Pas de souci, rien n’entamera ma bonne humeur !

Petite rencontre avec un caméléon durant la panne 🙂

1ère halte au cœur d’une forêt, nous montons les tentes. Le guide nous informe qu’il faut faire attention car il peut y avoir des scorpions, corps noir, queue et pattes rouges. Ils ne sont pas mortels mais la piqure engendrera une douleur violente, une forte fièvre et une paralysie du membre piqué, pendant environ 24 h. Il faut bien vérifier le sac de couchage et les chaussures le matin ! D’ailleurs en montant la tente, un scorpion se montre ! Nous voilà avertis 😉

  Le voilà !

Je vous rassure, pas de souci de scorpions durant la nuit. Par contre, peu dormi car j’écoutais le cri des lémuriens et les bruits de la forêt !

Le lendemain, départ pour une grotte, oui une grotte avec des milliers de chauves-souris. Nuit noire mais une personne qui était avec nous avait un projecteur. Il l’a allumé et là effectivement des chauves-souris volaient dans toute la grotte, c’était impressionnant et extraordinaire. Le bruit assourdissant. Dans le noir on les sentait nous frôler. Ouah, je peux vous assurer que l’expérience est fabuleuse et je la renouvellerai sans problème 🙂 Vous pouvez les apercevoir pendues !

De la grotte aux chauves-souris, nous nous dirigeons vers les Tsingys

          Les Tsingys qu’est que c’est ?

Tout d’abord c’est une réserve naturelle inscrite depuis 1990 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Ensuite c’est un paysage karstique et un massif calcaire fortement déchiqueté avec son impressionnant tsingy , ou « forêt » d’éperons calcaires, la gorge spectaculaire de la rivière Manambolo, des collines ondulantes et des pics élevés composent le relief de la réserve naturelle de Bemaraha, où des forêts intactes, des lacs et des mangroves servent d’habitat à des espèces d’oiseaux rares et menacées et des lémuriens. Source

C’est impressionnant car ces roches calcaires forment des canyons aux bords tranchants. La traduction de Tsingys est « pierre pointue », c’est tout à fait cela !

Inutile de vous dire que ce parc regorge de faune, entre autres des lémuriens et d’une flore très riche.

     Voici quelques fleurs !

Les journées passent vite, nous voilà au camp pour la 2e nuit. Des petits hôtes de la forêt viennent nous dire bonjour.

Nous arrivons au terme de nos 3 jours de découverte, direction Diego.

Le voyage touche à sa fin, 3 semaines ça passe très vite ! Retour sur Tana, direction la France.

Toutes les bonnes et belles choses ont une fin !

Voilà pour mon dernier périple sur l’île rouge, peut-être aurez-vous envie de la découvrir aussi !

Je vous souhaite donc de prendre du plaisir dans toutes vos découvertes, ici ou ailleurs 😉

Veloma !

Laisser un commentaire