Comprendre le mal de dos

Le mal de dos est très fréquent et, selon le professeur Richard Trèves dans son livre Mal de dos comment ne plus souffrir, il estime à 80 % environ le nombre de personne qui seront confrontés à un mal de dos au court de leur vie.

Quand le mal de dos atteint la région basse du dos et touche les vertèbres lombaires, on entend souvent le mot sciatique.
Plus rarement, pour cette même région du dos, on entendra le mot cruralgie.
Dans les deux cas, les vertèbres lombaires sont atteintes de telle manière que l’un de ces deux nerfs (crurale ou sciatique) est gêné voire pincé. La douleur se repend alors dans la jambe de différente manière en fonction du nerf qui est touché.
Dans tous les cas et dès que la douleur atteint le bas du dos, on parle de lombalgie.

Source : https://www.champsmagnetiquespulses.com/douleurs-et-symptomes/sciatique-et-cruralgie/

Quand le mal de dos concerne d’avantage les muscles que les nerfs, on parlera de lumbago ou de torticolis.
Dans ces cas-là, le stress est souvent la cause première de ce genre d’épisodes douloureux et, s’il conviendra de savoir si le travail nous use le moral ou si la vie familiale est compliquée, l’expression « j’en ai plein le dos » prend ici tout son sens.
Il est aussi intéressant de savoir que des produits toxifiants tels que le tabac ou l’alcool peuvent faciliter l’apparition des lumbagos et des torticolis. En effet, ces produits étant acidifiants pour l’organisme, les muscles risquent de se rigidifier et d’être perturbés dans leur fonctionnement. Le stress possède le même effet direct d’acidification.

Quand le mal de dos concerne les disques vertébraux, on parlera de pincement discale ou d’hernie discale.
Pour bien comprendre de quoi il s’agit, il faut savoir qu’entre chaque vertèbre osseuse, il existe un petit coussinet cartilagineux appelé disque. Ce disque joue le rôle d’amortisseur et de coussin protecteur entre deux vertèbres, pour ne pas qu’elles se touchent et s’usent.

Source : https://paraplegietetraplegie.wordpress.com/le-systeme-nerveux/1-b-une-protection-de-la-moelle-la-colonne-vertebrale/

Il ne faut pas confondre le pincement discale et le tassement vertébral car le tassement concerne exclusivement la partie osseuse de la vertèbre :
Suite à une décalcification osseuse massive (fragilisation), souvent dû à une acidification du corps, la vertèbre se fragilise et peut littéralement s’écraser sur elle-même et se fissurer. C’est là que l’on parle de tassement.

Concernant les disques toujours, c’est bien eux qui sont concernés par la hernie discale.

A cause d’efforts répétés et trop durs pour la colonne, il est possible qu’une partie d’un disque sorte de son logement et se retrouve en dehors d’une vertèbre :

Source : http://www.operationherniediscale.com/

Si le mal de dos concerne des difficultés à la marche, avec besoin régulier de s’asseoir à cause de douleurs dans les jambes, on parle de claudication.
Ceci concerne la partie centrale des vertèbres, où passe la moelle épinière et d’où sortent les nerfs. Quand le canal central se rétrécie à cause d’une fabrication anormale d’os ou d’une calcification des ligaments, c’est là que ce problème survient.

Pour finir de comprendre le mal de dos et de découvrir toutes ses facettes, il faudra parler de scoliose et de lordose/cyphose :

Source : http://www.docteurclic.com/maladie/deformations-acquises-colonne-vertebrale.aspx

Celles-ci sont des déformations de la colonne dans son ensemble. Scoliose quand elle est déformée vers un côté, lordose quand elle est déformée vers l’avant, cyphose quand elle est déformée vers l’arrière.
Dans tous les cas, ces déformations provoquent des douleurs tout le long de la colonne et modifient la forme du dos d’une manière peu esthétique. Aussi, elles peuvent finir par provoquer une arthrose précoce des vertèbres. L’arthrose est une usure des os des vertèbres à cause d’une disparition progressive du cartilage qui les entourent (Pas des disques).
Les déformations fortes provoquent également des déplacements des organes internes, qui gênent le corps dans son fonctionnement.
Dans tous les cas, si vous voulez vous prémunir d’un éventuel mal de dos, ou éviter d’y être de nouveau confronté, il vous faudra peut-être en prendre soin.

Tous les conseils et astuces pour protéger son dos : cliquez ici !

Laisser un commentaire