Légendes et Culture de Vendée

Bonjour à toutes et tous 🙂

Voici le premier d’une succession de posts sur les Légendes et Culture de Vendée ! Si peu connue, trop souvent détournée, ou moquée… Aurez-vous le cran de me suivre  au milieu des contes de sorcières, de loups-garous, des farfadets, des âmes blanches et autres chats ensorcelés ?

Alors tout d’abord me direz-vous: pourquoi le Vendée ?

Et bien parce que j’y suis née ! Et que tous mes souvenirs d’enfance ont été peuplés, lors de veillées de famille, de récits fantastiques, m’émerveillant tout autant que me faisant trembloter de peur sous mes draps les nuits de pleine lune :).

Et oui ! Si la Vendée, très empreinte de la culture celte, avec tous ces dolmens et menhirs n’a pas échappée à la dispersion de ces cultes ancestraux lors de la montée du christianisme, elle n’en reste pas moins très attachée à sa culture ancestrale, que l’on pourrait nommer “païenne”.

Tout comme le Pays basque, la Bretagne ou la Corse, mais dans son style bien à elle, la Vendée et ses habitants dans les campagnes continuent de faire vivre et de perpétuer les contes et légendes. La culture de cette belle région si marquée par l’Histoire et les guerres civiles…

Enfin là n’est pas le sujet du post.

Aujourd’hui je voudrais simplement vous faire découvrir, au travers de quelques photos la beauté mystérieuse et fascinante, presque inquiétante de cette région.

Car si la Vendée est associée à ses plages sans fin…

… la Vendée c’est aussi des forêts enchanteresses où gambadent joyeusement farfadets et fées mélusines, des marais mystérieux au travers desquels on peut se trouver nez à nez avec les fameux sept loups-garous sous forme de chiens noirs aux yeux flamboyants, gardiens d’un trésor fabuleux , mais surtout, la Vendée c’est une flopée de dolmens et menhirs !

Pas moins de 93 de ces structures historiques (pour les plus connues) se trouvent recensées en Vendée ! Je me souviens encore étant toute pitchounette être face à ces immenses mégalithes, à Longe ville, à Angles, à Bazoge, et tant d’autres villages au travers desquels j’ai pu gambader.

L’un des plus connu, le dolmen de la Frébouchère (pas très loin des Sables d’Olonne), affiche une “table de couverture” (c’est comme cela qu’on appelle les pierres du dessus) de pas moins de 80 tonnes, reposant sur 8 mégalithes ! On est en mesure de se demander comment nos ancêtres pouvaient créer de tels édifices !

Impressionnant non ?

Bon je ne vais pas tarder je viens de croiser une boulangerie qui fait du préfou, du vrai !

Alors à très bientôt !

Laisser un commentaire