cuir-raisins

Le cuir végétal – une aubaine pour les animaux et la planète !

Après le post sur les plastiques, où il était question de cash investigation, je voulais présenter des solutions sur le dernier en date, celui sur les dessous chocs du luxe et notamment du cuir !
La souffrance animale est surtout abordée avec la notion de la fourrure, mais pas vraiment pour le cuir… je n’ose également imaginer les conditions d’exploitation et de leur souffrance. Il y a également un gros questionnement écologique avec le tannage chimique des peaux !
Bon, le but ici, n’est pas d’en débattre, de savoir si c’est est bien ou mal, chacun est libre de penser ce qu’il veut ! 🙂
Mais il n’empêche que je voulais mettre en valeur des solutions qui existent bienLE CUIR VÉGÉTAL !

Partez-avec moi dans ce vaste univers : le cuir végétal !  

ATTENTION, tout d’abord il faut bien distinguer le cuir végétal, fait à partir de produit végétal et non animal, du tannage végétal… Qui est la réalisation du tannage du cuir animal avec des végétaux, comme le bois, les écorces…
( voici une courte vidéo ICI)

Le cuir de champignons !

Cuir-de-champignon
Sac-en-Cuir-de-champignon

Très doux, il est souvent comparé aux daims ou aux chamois, il est aussi appelé le MUSKIN.
MUS vient de mushroom, et  skin signifie peau. 100% biodégradable, il est une panacée à tous les niveaux.
Ce nouveau matériau a déjà été utilisé pour fabriquer des sacs, des ceintures, des bracelets pour les montres et des semelles de chaussure.

Pour ceux et celles qui aimeraient en savoir plus sur les champignons !

Le cuir d’ananas !

cuir-végétal-piñatex-textile-ananas-fibre-naturelle-durable-biodégradable-éthique-innovant
cuir-végétal-piñatex-textile-ananas-fibre-naturelle-durable-biodégradable-éthique-innovant

Appelé également le Piñatex. Une bonne vidéo vaut mieux que milles mots 🙂

 

Le cuir de raisin !

cuir-raisins
cuir-raisins

C’est la compagnie italienne Vegea qui est à l’origine de cette alternative innovante, “biomatériau obtenu à partir du traitement de la lignocellulose et des huiles contenues dans le marc de raisin : une matière première entièrement végétale composée des peaux de raisins, des tiges et des graines dérivées de la production viticole. Le cuir est assez résistant pour pouvoir être utilisé dans le monde de la mode, du mobilier ou pour les sièges de nos futurs véhicules !
Les fondateurs indiquent s’être inspirés de leurs paysages, l’Italie étant l’une des plus grandes terres viticoles du monde (18 % de la production mondiale). L’art de mêler leur excellence dans deux domaines : la mode et le vin.

 

Le cuir d’hévéa !

Est un matériau fait à partir de latex, la sève de l’hévéa. Ce tissu est réalisé à base de toiles en coton ou de jute, sur lesquelles sont versées le lait d’hévéa. Le lait peut être teinté avec des colorants naturels à base de plantes. Le tissu obtenu est doux et semblable au cuir animal.

Dans cette vidéo, malgré qu’elle soit à but commercial, on voit les arbres d’hévéa !

 

Le cuir de thé !

Des chercheurs de l’Iowa State University ont mis au point une matière synthétique qu’ils estiment proche du cuir à partir de fibres de celluloses récupérées dans du kombucha, une boisson fermentée par un complexe de levures et bactéries cultivées dans du thé.
C’est la symbiose de ces micro-organismes qui va produire la cellulose que l’on retrouve alors à la surface du liquide.

Les chercheurs ont réussi à fabriquer des vêtements à partir de ce « tissu ». Cependant, cette matière à base de thé est biodégradable et ne résiste pas à l’eau.

Projet « Biocouture », de Suzanne LEE, de production de fibres de cellulose à partir de bactéries et de levures.

Laisser un commentaire