La Sonothérapie : 1

Bonjour à toutes et à tous :),

Je me propose aujourd’hui de vous embarquer dans le monde des ondes, des vibrations, des sons et de la sonothérapie !

Une série de posts dont les premiers concerneront la notion d’onde et de son !

LES ONDES

La définition la plus courante d’une onde est la suivante :

“Une onde est un phénomène de propagation ordonnée d’énergie, sans transport de matière.”
(c’est la définition que l’on retrouve sur la plupart des sites traitant de ce sujet)

Sans transport de matière . Ce point est très important.

Cette propriété peut être visible quand on place un flotteur sur l’eau. L’onde se propage (les ronds dans l’eau s’éloignent) mais le flotteur reste à la même place.

http://acoustique.archi.free.fr/dossier.html

On distingue les ondes mécaniques (dont les ondes sonores) et les ondes électromagnétiques.

Les ondes électromagnétiques n’ont pas besoin de support pour se propager alors que les ondes mécaniques si.

A titre d’exemple d’ondes électromagnétiques : la lumière. Elle file à toute allure au travers de l’univers pour nous parvenir.

http://www.astronoo.com/fr/articles/spectre-electromagnetique.html

(je reviendrai sur ce schéma dans un prochain post)

Dans le cadre de la sonothérapie, ce sont les ondes sonores qui nous intéressent 🙂

Une onde sonore (qui donc fait partie des ondes mécaniques) correspond plus à la propagation d’une perturbation, d’une déflagration (plus ou moins grande), dans un milieu, le plus souvent l’air, mais qui peut aussi être solide ou liquide.

Si on comprend bien ce que je viens d’écrire, la perturbation sonore nécessite bien un milieu, un support matériel pour se propager (air, eau etc…).

(Mais ce ne sont pas les particules d’air ou d’eau qui se déplacent, c’est bien la perturbation uniquement qui se propage.)

http://www.cochlea.eu/oreille-generalites/oreille-externe

D’autre part une onde se déplace avec une vitesse déterminée qui dépend des caractéristiques du milieu de propagation.

Par exemple dans le vide, le son ne se propage pas puisqu’il n’y a pas de milieu matériel.

On aura donc beau hurler si on se perd au milieu de l’univers, nous n’entendrons aucun son !

Et là je vais me faire traiter de vilaine menteuse car dans les films catastrophes il y a toujours plein de bruits d’explosions dans l’espace 🙂

https://jeunes.cnes.fr/fr/web/CNES-Jeunes-fr/8332-le-betisier-de-la-science-fiction.php

Et pourtant si.

Un autre exemple bien connu des films. Dans les westerns, quand les indiens collent leur oreille à la terre pour entendre le bruit du troupeau de bisons. Ou bien ceux qui veulent faire dérailler les trains et qui collent leur oreille aux rails.

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi ?

http://tpeson-verre.weebly.com/la-propagation-du-son.html

Car plus le milieu est dense et plus la vibration va se propager rapidement !

Donc l’oreille humaine entendra plus rapidement le son des bisons au niveau de la terre que dans l’air !

Et le train arriver en collant son oreille au rail que dans l’air (et qu’à la terre également).

Captée par notre oreille, cette vibration met en mouvement le tympan, point de départ de la stimulation de l’oreille et de la perception de l’information sonore.

Afin de terminer cette première partie, un petit quizz 🙂

Les éléphant entendent-il par leur pattes ? Vrai ou faux ?

http://notreaventure.com/kenya-animaux/

Vous devriez maintenant aisément répondre à cette question. Alors ?

http://ageheureux.centerblog.net/19917-poesie-le-cancre

Les éléphant captent les vibrations par la plante de leur pattes. Ces vibrations vont remonter par les os jusqu’à la tête afin qu’elles soient entendues 🙂

Laisser un commentaire