J’ai testé pour vous les raquettes en Vanoise !

Hé oui malgré cette hiver peu enneigé je vais partager avec vous un petit coin de France époustouflant et charmant. Là, la neige est sûre d’être au rendez-vous. Suivez-moi pour découvrir ce haut lieu ! Vous pouvez aussi lire ce post sur les randonnées raquettes en pleine lune !

Champagny-en-Vanois Village

Champagny-en-Vanoise, Champagny-le-haut !

Hé oui la Vanoise nous offre ses richesses, particulièrement à Champagny-le-haut, en été comme en hiver. Mais disons clairement les choses, les raquettes c’est mieux l’hiver. 😉
Avant de vous parler des lieux, parlons équipement.

Champagny-en-Vanoise Village vue sur Pralogonan
Champagny-en-Vanoise Village vue sur Pralogonan

L’Équipement

Pour faire simple c’est une randonnée dans la neige, donc il nous faut :
– Une bonne paire de chaussures, confortable et surtout CHAUDE. Pas forcément besoin de chaussures de randonnée… Une paire d’après ski “fine” peut très bien faire l’affaire !
– Un pantalon chaud mais souple, du moins confortable !
– Un manteau de ski est préférable (surtout pour champagny-le-haut), avec un bon sous-pull. Si par bonheur vous avez la chance d’être exposé au soleil et que ça grimpe, vous pourrez enlever votre veste sans soucis ! 😉
– Un bonnet chaud.
– Un sac à dos léger, selon le temps que vous partez, une petite bouteille d’eau, vos affaires perso et pourquoi pas un appareil photo. 😉

Hé bien sur… Une paire de raquettes, soit que l’on vous a prêté soit que vous louez ou si vous devenez fan vous pouvez vous acheter la vôtre !
Éléments pratiques : les bâtons, ils vous aideront à grimper et parfois vous empêchera de glisser ! (Mais pour les petites randos à faible dénivelé, ils ne sont pas indispensables.)
Voila, maintenant découvrons ce lieu magique, que je vous souhaite de tout cœur admirer en vrai de vrai !

Champagny-le-haut (en Vanoise)

Nous sommes en Savoie (73), à 23 km de Moutiers, au bout du bout de la vallée de Bozel. Une fois arrivé à Bozel, il faut prendre la direction Champagny-en-Vanoise, là la montée n’est pas finie, il faut continuer son chemin jusqu’à Champagny-le-haut. Attention selon l’enneigement il faut avoir des pneus neige ou des chaines dans le coffre. Mais si vous n’avez rien de tout cela, pas de panique, en hiver des navettes gratuites sont prévues ! Donc le départ est possible de champagny-en-Vanoise. Se référencer à la carte pour plus de clarté.
Nous voici donc à Champagny-le-haut entre le sommet de Bellecôte (son nom en dit déjà long sur la beauté du lieu, 3417m d’altitude 😉 ) , le Grand bec (3398 m d’altitude) et la Grande Casse (3855 m d’altitude), entre autres.
Étant dans une vallée entourée de haut sommets vous imaginez que le soleil se fait rare, le point positif est que la neige y est préservée ! Mais attention elle peut être parfois un peu dure…Et le point “négatif” est la froideur des lieux. Donc oui couvrez-vous bien, mais surtout crapahutez ! 🙂

Map champagne-La plagne

Des nombreuses pistes de raquettes à plusieurs niveaux et à plusieurs timing vous sont proposées. Il y a également des sentiers à Champagny-en-Vanoise, mais il faut une bonne dose de neige car l’exposition est au sud !

Voici un peu de quoi planter le décor, n’est-ce pas ?
Allez n’ayez crainte et enfilez vos raquettes ! Un belle aventure s’offre à vous sans avoir à payer des forfaits de skis hors de prix !! Après tout, les paysages appartiennent à tout le monde et librement, non ? La seule condition et notre effort à l’atteindre ! 😉

 

La technique !

Hé oui c’est bien de savoir où et avec quoi faire de la raquette, mais comment ?

Et bien sincèrement pour une non hardi à la montagne et à la glisse comme moi, je m’y suis très vite faite. Les dix premières minutes on teste les limites et l’encombrement des raquettes, mais une fois passé le cap, on galop sous les croustillements de la neige ! 🙂
Au final, nous pouvons avancer comme lors d’une marche normale. Peut-être certains feront des pas un peu plus grands de peur de se marcher dessus, mais j’ai remarqué que ce n’est pas forcément utile ! Par contre il n’est pas nécessaire de marcher de manière plus large, cela n’a pas d’utilité, car les raquettes finissent en biseaux de sorte à réduire l’écartement.
Ce qui peut être délicat ce sont les petits virages en descente. 🙂 Mais il n’y à aucun risque.

Alors amusez-vous bien sur ce grand manteau blanc !

 

Laisser un commentaire