J’ai testé pour vous : L’art du déménagement

Parce que l’été n’est pas toujours synonyme de vacances, cette période rime aussi avec déménagement !
Eh oui entre les mutations, les études supérieures ou tout simplement l’envie de bouger parce que l’on a fait son temps à tel endroit, de juin à septembre ce sont des va-et-vient aux quatre coins de la France. Personne n’y échappe et au final pas même-moi car devinez quoi ? Je déménage 🙂

Alors le déménagement, c’est tout un art ! D’où le titre de cette article ^_^
Eh oui, et pas facile pour tout le monde hein. Je pense que ça parlera à tout le monde 🙂

C’est marrant, entre nos déménagements persos et ceux des autres quand on répond à l’appel pour un coup de main, c’est toujours la même chose (enfin d’expérience).

Première étape : Les cartons

Ça commence toujours bien, je suis toujours pleine de bonnes intentions.

a) l’organisation :

Un beau planning en amont (ex: 1 pièce par jour) pour ne pas se rater sur le remplissage des cartons. J’ai prévu un peu de temps à l’avance pensant être laaaarge sur la date, mais finalement c’est toujours dans l’urgence que je m’y mets car « ah oui ça va être vite fait, j’ai pas grand chose ». Mouahaha, ERREUR !

b) le remplissage :

L’on se retrouve dans le rush, les choses qui nous paraissent évidentes sont emballées avec minutie. Prendre le temps d’écrire sur le haut, et sur 2 côtés du carton son contenu et la pièce correspondante…. puis la qualité d’emballage commence à décliner par manque de temps. Alors on écrit à l’arrache les pièces, ajoute la mention fragile sous forme de symbole quand c’est nécessaire même si l’on sait qu’à l’arrivée il y aura quand même des choses de cassées… C’est à ce moment là qu’on se retrouve avec des trucs dont l’on ne sait pas quoi en faire, que l’on met à la va vite dans les cartons « fourre-tout » ! Normalement le déménagement c’est l’occasion en or de faire du tri et de jeter les vieilleries et tout les trucs inutiles, sauf que dans l’urgence la réaction typique sera « je ferai le tri en déballant »… héhéhé 2e ERREUR et mon copain rigole !

c) les moyens techniques :

Au moment où les magasins sont sur le point de fermer leurs portes, je constate qu’on va être limite en cartons et bien sûr c’est à ce moment là que j’entends mon chéri dire « y’a plus de gros scotch marron »… damned ! Puis il y a l’instant rangement cuisine, impossible de retrouver le truc à bulle que j’avais mis de côté spécialement pour cette occasion afin de protéger la vaisselle… C’est à ce moment là que l’on s’improvise MacGyver 😉

Deuxième étape : le transfert

Voilà nous y sommes (enfin presque) ! Les plus organisés passeront à l’étape du camion, sauf que le camion est plus petit que vous l’aviez pensé ou que vous avez sous-estimé vos biens, comme c’est pratique pour faire Paris-Toulon !! 
Nous, nous passons à l’étape des voitures sièges pliés pour 15 min… on peut le faire !

Votre pote untel vous fait faux-bon et c’est lui qui avait la super voiture pour mettre le canapé…
Bon c’est pas grave la chance vous sourit toujours, il se met à pleuvoir, quand votre pote surprise vous dit : « besoin d’aide ? j’arrive !» pour au final porter 3 cartons et repartir aussi vite qu’il était venu. WTF ?!

Nous voilà à faire Tetris, nous voilà devenus des pros du rangement ! Enfin j’ai opté laisser gérer mon chéri en signe de paix car notre vision du rangement n’est pas la même 😉 Allons dans le cliché « laissons faire simplement les Mâles gérer le plus lourd », pendant que je m’exécute aux derniers cartons et le début du ménage.

Après plusieurs allers-retours, l’énergie des participants déclinent. Il se fait faim et soif, alors vous payez votre tournée en guise de remerciements. Ça ira pour aujourd’hui on finira demain à 4 bras, puis le ménage on verra plus tard parce que finalement est-ce possible de tout boucler en 1 journée, déménagement et ménage ? Je sais pas ! 24h de la vie de déménageurs pourrait être un ouvrage à succès lol !

Troisième étape : l’arrivée

Vous vous retrouvez comme une nouille dans votre bordel de l’autre côté ! Vision un peu abrupte et sommaire mais c’est toujours ma première réaction quand j’atterris dans un nouveau logement. « Voilà et maintenant ? » se dit-on en contemplant l’horizon de cartons et de meubles posés ça et là comme on pouvait.C’est reparti en sens inverse : ménage – meubles – cartons. Moment où je retrouve le sac de truc à bulles pour la vaisselle… Arrive l’angoisse des « cartons fourre-tout » auxquels l’on a pas plus de solution qu’au départ, le fameux tri à faire et l’apparition des cartons brocantes ! Brocante que l’on prévoit… mais alors quand et où… ça on pourrait en faire un article à part entière 😉 Ou déménagement de son coin brocante pour ceux qui avait déjà anticipé cette éventualité… mouiii j’en fais partie !

Et pour finir : penser à appeler EDF (euh ENGIE maintenant, excusez-moi EDF c’est « has-been »), transférer internet, le suivie de courrier et touuuut les changements d’adresse…

En bref déménager c’est bien quand ça s’arrête jusqu’au prochain… qui sera forcément mieux que le précédent, car y’en a marre des déménagements à la « one again » … comme c’est bon d’être optimiste 😉

Bon déménagement à tous !

Laisser un commentaire