Le hérisson : petit mammifère en danger

Je voulais vous parler du hérisson, ce petit animal que nous rencontrons le plus souvent écrasé sur les routes. Et oui cela est devenu tellement « monnaie courante » que nous finissons par ne plus nous émouvoir de cet état de fait.

C’est une véritable hécatombe, environ 10 000 hérissons meurent sous les roues de nos voitures par an ! C’est énorme vous ne trouvez pas ! Bon, vous me direz que ce ne sont que des hérissons, oui c’est un fait ! Mais ils font partie de la biodiversité et ont le droit de vivre. Tout simplement pour que l’on puisse en parler et les montrer à nos enfants, petits-enfants, vous ne croyez pas ! Alors n’hésitez pas à ralentir quand vous croisez ce petit mammifère au bord de la route.

Ce petit animal n’a pour seule défense que ses piquants, c’est bien maigre face aux voitures, tondeuses à gazon et autres pièges tous aussi mortels pour lui…

 

Le hérisson : présentation

Il existe des centres de sauvegarde de la vie sauvage un peu partout en France qui peuvent recueillir les animaux blessés. Ceux-i les soigneront et les remettront  dans leur habitat. Alors si vous découvrez un animal blessé, n’hésitez pas à les contacter, ils vous diront que faire.

Ce mammifère est un formidable allié des jardiniers car prédateur de nombreuses espèces qui ravagent nos jardins. Il est insectivore. Se nourrit principalement de limaces  (un seul hérisson peut en consommer jusqu’à 4 kg en une saison !) Pas mal pour un si petit animal ! N’est-il pas une extraordinaire aide pour nos salades !! Il mange aussi les escargots. Mais peut aussi dévorer des vers de terre, des chenilles mais aussi des fruits et des baies.

Hérisson

Il a une ouïe fine et un odorat très développé qui compensent sa vue très basse, il arrive à détecter la nourriture à  3 cm du sol et entendre un ver de terre se glisser sous les feuilles mortes, pas mal non !

Le hérisson est un animal protégé, il est donc interdit de le capturer ou de le commercialiser. Par contre, il est possible de l’aider, avant la période d’hibernation, en « l’invitant » à s’installer dans son jardin. Tout simplement sous une haie, des feuilles mortes, bon seulement s’il veut bien !

Ses prédateurs et autres

Il a une espérance de vie d’une dizaine d’année mais cette espérance est bien diminué à cause des nombreuses menaces qui pèsent sur lui, comme j’en ai parlé plus haut les voitures qui font les plus gros dégâts dans sa population mais la lutte des jardiniers contre les limaces ne l’aident pas car empoisonnent sa nourriture ou la font disparaître.

Ses prédateurs

Il a aussi des prédateurs : le renard, le blaireau, la fouine, les hiboux, les chouettes, le sanglier …

 

 

 

Voilà une petite présentation de ce petit mammifère si mignon malgré ses piquants !

Vous voulez qu’un hérisson arrive et reste chez vous, alors favorisez un espace pour l’attirer, de la biodiversité pour qu’il ait à manger, un petit abri à la base d’un tas de bois ou si vous tondez la pelouse, laisser l’herbe de la tonte sécher et vous la mettrez à l’abri de la pluie, il pourra y élire domicile pour l’hiver voire même y installer son nid pour élever ses petits.

Un petit habitat improvisé

Alors surtout n’utilisez pas de pesticides dans votre jardin car il n’y résisterait pas et surtout ne prélevez pas un hérisson dans la nature pour le mettre dans votre jardin car c’est peut-être une femelle qui est sortie pour aller manger, et là les petits seront orphelins et mourront.

Pour ma part, un hérisson était arrivé dans mon petit jardin, je peux vous assurer que c’est vraiment le top car j’enlevais les limaces à la main et bien une fois arrivé, ce petit mammifère a fait une rasia sur les limaces, plus besoin de m’en occuper. Parfois il venait subtiliser quelques croquettes du chat, mais cela doit rester exceptionnel car vous imaginez bien que ce n’est pas la meilleure nourriture pour lui.

J’espère que ce post vous aura intéressé.

Je vous dis donc à très bientôt

Laisser un commentaire