La forêt millénaire : une fable écologique

Bonjour à vous toutes et tous,

Aujourd’hui je vais vous parler d’une bande dessinée, La Forêt millénaire. J’avoue que je ne lis pas de bande dessinée habituellement mais j’ai entendu une présentation de celle-ci sur une radio et cela m’a donnée envie de la lire.

Cette BD, La Forêt millénaire,  est la dernière du Japonais Jirô Taniguchi. Il est principalement connu pour ses mangas, est décédé en février 2017. Il ne l’a pas terminée et  c’est donc au lecteur d’imaginer la suite.

Petite présentation

Wataru est un jeune garçon de 10 ans qui vivait à Tokyo avec sa mère (ses parents ont divorcé). Mais il est dans l’obligation de partir chez ses grands-parents, dans un petit village à cause de l’hospitalisation de sa mère.

La forêt après le tremblement de terre

Dans ce village, suite à un tremblement de terre, une forêt depuis longtemps disparue a émergé.

 

 

 

           La forêt

Wataru n’est pas un enfant comme les autres. Parce qu’il perçoit les vibrations de cette forêt et entend même les murmures des êtres qui la peuplent.

L’arbre millénaire

Il se promène dans cette forêt mais fait face aux enfants qui ne le considère pas comme un des leurs puisque venant de la ville. Pour faire partie de leur petite bande, la bande du grand arbre comme ils se nomment. Ils se nomment ainsi car tout simplement ils jouent et grimpent dans un arbre millénaire. Wataru doit donc grimper, mais pas de branches  pour l’aider. Là, il entend l’arbre l’inviter à grimper, lui dire qu’il a les moyens d’y arriver. Et Wataru grimpe, grimpe, très haut et quand à un moment, il est prêt de tomber, une liane le retient.

Par son exploit, il est donc adopté par la petite bande. En rentrant chez ses grands-parents, il est heureux. À l’extérieur, il entend toujours la forêt lui parler. L’histoire s’achève ici !  Vous aurez une page blanche pour permettre de la continuer comme vous le souhaitez.

On peut très bien imaginer une lutte entre les enfants et les exploiteurs d’un minerai qui aurait été dévoilé suite au tremblement de terre, puisqu’elle est annoncée comme une fable écologique. Jirö Taniguchi trouvait important de repenser les relations de l’homme avec la nature, mais en faisant passer les choses de manière suggestive par une prise de conscience et non pas sous forme d’un message militant.

À la fin de l’ouvrage, qui est assez court, vous trouverez les racines du projet, les carnets de l’auteur.

« Jirô Taniguchi livre un éblouissant message d’humanisme avec cette dernière création en couleurs où les hommes trouvent leur juste place au sein de la nature ».

Pourquoi j’ai apprécié la forêt millénaire ?

Plus annoncée pour les enfants que pour les adultes mais pourquoi se limiter et ne pas lire des choses qui peuvent nous faire penser et réfléchir autrement, qu’en pensez-vous ?

J’ai trouvé les dessins très fins et la forêt très belle, elle m’a donnée envie de la découvrir et de m’enfoncer au plus profond pour essayer d’entendre, comme Wataru, ce qu’elle a à dire !

J’espère que ce post vous aura intéressé et vous donnera envie d’en savoir plus sur Jirô Taniguchi !

À très bientôt !

1 thought on “La forêt millénaire : une fable écologique

Laisser un commentaire