Exposition : Les Esprits, 
l’Or et le Chaman

Aujourd’hui nous remontons les couloirs du temps avec l’exposition
Les Esprits, l’Or et le Chaman. Prêt pour un voyage qui nous entraînera vers l’époque
pré-colombienne afin d’explorer cet univers doré enveloppé de mystère ?

Dans le cadre de l’année France-Colombie des Saisons Croisées, la ville de Nantes et plus particulièrement le Château des Ducs de Bretagne organisent en partenariat avec le Musée de l’Or de Colombie une exposition regorgeant de trésors, jusqu’au 12 novembre 2017.

diadème, ornement de nez et grelots

Partons à la découverte d’une civilisation qui donna naissance au fameux mythe
de l’Eldorado avec notamment ce peuple les Chibchas ou Muiscas.

Petite aparté

En réalité c’est Marco Polo qui influencera ce mythe à son insu, en décrivant dans son récit les toits d’or des pagodes de Birmanie.
Eh oui, sur quels écrits se basait un certain Cristóbal Colón ? Ceux de Marco Polo 😉 Et où pensait-il (Cristóbal) se retrouver quand il débarqua aux Amériques ?
Aux Indes…
Personnellement je trouve ça « comique » car cela voudrait dire qu’il y aurait
plusieurs Eldorado… Ça vous laisse penseur et moi aussi !

Allez, poussons les portes du château… ah non elles s’ouvrent toutes seules,
déjà la magie s’opère 😉 Pénétrons ce « nouveau monde ».

Les Esprits, l’Or et le Chaman,

une exposition où le titre plante un décor assez particulier pour nous, petits
occidentaux très cartésiens !
Dans notre société où le spirituel fût mis de côté pendant moult décennies,
c’est assez compliqué pour un grand nombre d’entre nous de concevoir ce qu’est un chaman et entendre parler des esprits… sans tomber dans la caricature et le cliché, fort malheureusement !

C’est pourquoi cette exposition est bien faite et bien pensée. Nous évoluons de thème en thème pour en ressortir moins profane qu’au début, enfin si vous avez été attentif !

Cette exposition met également en lumière la place de l’homme et l’éternelle quête de son identité (d’où vient-il, pourquoi…) ainsi que sa relation particulière à l’or. Le chaman, sa capacité de transformation, son lien entre le monde visible et invisible suggère un aspect divin et souligne un potentiel latent chez l’homme.

« L’éclat de l’or était considéré comme la manifestation d’une puissance intérieure
divine que les dignitaires contrôlaient au moyen de leurs objets d’orfèvrerie. »
Partie : Les transformations du chamane.

Ci-dessous, petit diaporama confectionné à partir d’une sélection d’objets:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce que j’ai aimé

> Une rencontre avec une culture attestant d’un savoir-faire étonnant. La maîtrise de méthode telle que la fonte à la cire perdue et d’autres d’orfèvreries témoignant d’une sensibilité et d’une précision raffinée.

> Cette exposition nous offre également un autre regard sur les ambitions de l’homme et ses valeurs. J’ai perçu cela comme une invitation à une remise en question, se traduisant par une avalanche de questions à l’intérieur de moi. 
Quelle place accordons-nous ou n’accordons-nous plus à la Nature ? Pourquoi cette obsession du luxe et des richesses à profusion pour s’attribuer gloire et pouvoir quand on peut vivre sans démesure avec de l’or partout ? …
Une série de questions se chamboulant dans ma tête. Puisque ces peuples étaient tout de même plus conscients et humbles. À l’opposé de tous ces guignols de conquistador et une certaine mentalité vaniteuse qui flotte de nos jours.
Attention, je vous expose seulement mes ressentis face à cette exposition. Je n’adhère pas à 100% à toutes leurs coutumes et manières de vivre. Notamment les sacrifices (animales et humains) qui sont à mes yeux une aberration et un non-sens au respect de vie.

D’un point de vue technique, une scénographie sobre mais efficace. En même temps avec tout cet or pas besoin d’en rajouter des tonnes. Du noir et des effets de lumières vous mettent dans l’ambiance du mystère et du sacré.

 

Laisser un commentaire