Exposition : De Calder à Koons, bijoux d’artistes.

La semaine dernière je vous proposais la réalisation d’un porte-bijoux. Eh bien aujourd’hui c’est de bijoux dont il sera question, mais pas n’importe lesquels !
Je vous emmène faire un petit tour du côté des « Arts Déco ».
Direction l’exposition De Calder à Koons, bijoux d’artistes (jusqu’au 8 juillet 2018).

De Calder à Koons, bijoux d’artistes. La collection idéale de Diane Venet

Brève présentation

« De Alexander Calder à Jeff Koons, en passant par Max Ernst, Pablo Picasso, Niki de Saint Phalle, César, Takis, ou encore Louise Bourgeois, nombreux sont les artistes modernes et contemporains à s’être intéressés de près au bijou. Diane Venet, collectionneuse de bijoux d’artistes depuis plus de 30 ans, nous fait partager sa passion pour ces œuvres miniatures qui souvent accompagnent le langage plastique de l’artiste. » MADParis

Bijoux oui, mais d’artistes ? ou Artistes oui, mais bijoux ?!

À travers cette exposition assez riche en la matière, le visiteur est amené à déambuler sur un parcours offrant divers univers et thématiques. De fil en aiguille, arpentez l’histoire moderne et contemporaine des pièces, parfois uniques, de cette collection.

Des avant-gardistes à nos jours, la mode et l’univers artistique entretiennent d’étroites relations.

Questionnements profonds, cheminement intérieur, fascination et passion, voilà tant de thèmes abordés et s’articulant autour du bijou.

Bijoux d’artistes, « sacralisation » du bijou devenant une œuvre d’art à part entière. Le bijou gagne ses lettres de noblesse, bijou sublimé, bijou prestige…
 Mais alors bijou or not bijou ?

En image

 

Le mot de la fin

Une exposition plutôt agréable, surtout la première partie. C’est celle qui m’a le plus captivée étant donné que j’ai toujours un peu de mal avec l’art contemporain qui manque de raffinement pour la majorité des pièces exposées.

Des pièces tantôt poétiques, oniriques, tantôt pleine d’humour (je pense à Salvador Dali).

Veston aphrodisiaque, 1980, Salvador Dali

Riches en symbolisme, ces bijoux d’avant-gardes, nous ouvrent les portes vers un passé qui fascine toujours et d’une Dame Nature toujours porteuse d’émerveillement.
Deux sources d’inspiration intarissables !

Une pièce a particulièrement marqué mon attention, une sensation de déjà vu

Pablo Picasso, Le Dormeur, 1956

Cette exposition, c’est aussi la rencontre de l’artiste et de l’artisan, l’orfèvrerie. Notez la racine commune « art ». L’art et la manière, technique et savoir-faire…

Après cette escapade dans le monde des bijoux d’artistes, j’ai eu très envie d’aller faire un tour dans le musée voisin, Le Louvre. Partir en quête des somptueux bijoux/trésors des temps Anciens… Qui abrite de très jolies choses !
À suivre 😉

Laisser un commentaire