Escapade sur l’Île de Ré

Je vais vous parler aujourd’hui d’un lieu magique que j’affectionne tout particulièrement où le soleil, le vent, la mer et les couleurs sont au rendez-vous: l’Île de Ré.

Située à proximité de La Rochelle, cette île est absolument magnifique telle une peinture offrant son panel de couleurs!

L’île de Ré a une superficie d’environ 85 km. Pour y accéder, il faut emprunter le pont à moins d’avoir un bateau ! À savoir que le pont est payant (16 euros) l’été et 8 euros en hors saison, c’est un peu cher mais cela en vaut la peine.

Présentation de l’île

ruelle de l’Île de Ré

Pour commencer, ce qui m’a vraiment frappé la première fois sur cette île de Ré, ce sont ces magnifiques ruelles ornées de toutes sortes de fleurs avec notamment une prédominance de roses trémières.

 

D’ailleurs ces roses sublimes sont devenues l’emblème de cette île.
Effectivement toute l’île est tissée par de toutes petites ruelles, toutes plus belles les unes que les autres, joliment décorées par les habitants.

 

Ainsi, un véritable tableau vivant et enchanteur vous est offert !!!!!

Par ailleurs, il faut savoir que le vélo est le mode de déplacement le plus approprié sur l’île et fait partie de habitudes des Rétais.

Partout, vous trouverez des pistes cyclables, les plus sportifs pourraient même se passer de voiture !

Les ballades

Après avoir visité ces innombrables ruelles, je suis bien sûr allée à la plage pour profiter d’un bain d’eau et de soleil.

Une des plus belles plages de l’île est pour moi celle nommée, « Trousse Chemise ».

Trousse chemise

Aussi, les Rétais disent eux-même que l’eau y est la plus claire de toute l’île et son paysage est très beau car un peu sauvage avec ses pins et son sable fin…

citadelle de St Martin

Ensuite, un autre endroit très connu et à ne pas manquer, c’est le phare des baleines. Il se situe à l’autre bout de l’île. Son nom lui est attribué car autrefois un grand nombre de baleines venaient s’échouer à cet endroit. Il fut construit par Vauban (architecte et ingénieur sous le règne de Louis XIV).

De plus, Vauban fit construire des remparts autour de Saint-Martin appelés « Les Fortifications Vauban » afin de protéger les habitants de l’île en cas de débarquement ennemis.

Pour en revenir à notre phare, sachez qu’il mesure 57 mètres de haut, et pour ceux qui désirent profiter du merveilleux panorama, il faudra monter les 257 marches du phare !

Autre visite

marais salant

Par ailleurs, si vous aimez le vélo, vous pouvez découvrir les marais salants à Couarde, qui se situent le long de la piste cyclable, vous y trouverez une boutique en bois brut et un vendeur en guise de mode d’emploi !

C’est le début de la rencontre, tout ceci est très intéressant et très joli à voir!

On peut y acheter du sel, de la fleur de sel et des caramels bien sûr!

 

 

Les spécialités de l’Île de Ré

Pour commencer, afin de découvrir les produits locaux, je suis allée au marché le plus connu de l’île. Le marché médiéval de la Flotte.

Effectivement, le cadre y est sympa, sous des arcades, avec des producteurs locaux.

On y trouve un tas de choses ainsi que les spécialités de l’île :

  • les pommes de terre de Ré
  • Les savons au lait d’ânesse
  • Le miel
  • les huîtres
  • le sel
  • Le cognac et le pineau des Charentes
  • Et bien sûr des maîtres glaciers.

Voilà, j’espère vous avoir donné envie de visiter cette île où la détente, le vélo, la plage, les couleurs pleins les yeux sont à l’honneur durant tout le séjour !

Pour info :

La première mention écrite de l’île de Ré est faite par un géographe grecque au VIIe siècle sous une forme latinisée Ratis. On trouve aussi la forme Radis.

En gaulois ratis signifie « fougère », Cassagne et M. Korsak considèrent que Ré signifie « l’île aux fougères », où d’immenses fougeraies auraient couvert l’île il y a deux millénaires.

Certaines personnes pensent qu’il y a un lien étymologique entre Ré et le dieu égyptien Râ. Ou entre Ré et Rhéa (personnage de la mythologie grecque). Mais ces théories du XIXe siècle ne sont pas fondées sur des supports linguistique, épigraphique ou archéologique.

Elle aurait également fait partie du domaine de la tribu gauloise des Lémovices, ceux-ci la désigneront plus tard sous le nom latin de Arica Insula dans leurs itinéraires maritimes, mais la signification de ce nom demeure inconnue.

http://mediolanum-santonum.fr/ratis.html

 

Laisser un commentaire