Équitation : vers une nouvelle pédagogie

 

Bonjour à toutes et tous

Pour ce post, je vous voulais vous parler de chevaux et d’équitation. Mais pas n’importe quelle équitation. Celle qui respecte le cheval et le cavalier et qui permet une approche différente.

J’ai eu la chance de rencontrer une personne qui a donné sa vie et qui la donne encore d’ailleurs, pour améliorer la relation homme/cheval.

J’ai fait du cheval tout au long de ma vie, dans des centres équestres dits « normaux ». Et bien, j’ai pris des cours avec cette personne, vous me croirez ou pas  j’ai dû tout réapprendre ! Y compris la manière de me tenir sur le cheval.

Nouvelle pédagogie : relation homme/cheval

Tout d’abord vous commencez à pied, à côté du cheval. Et puis vous essayez de faire en sorte qu’il vous suive et qu’il fasse ce que vous lui demandez. Je peux vous dire que ce n’est pas simple. Vous êtes à côté de lui, vous tournez et lui continue tout droit. Oups, ce n’est pas gagné !

     Un petit aperçu

          Explication sur cette pédagogie

Ensuite, monter sur le cheval, en liberté, c’est-à-dire sans rennes, sans selle (pas à cru tout de même, il y a un pad), juste une baguette pour guider le cheval, quelle sensation ! Venons-en à la posture, vous êtes assis sur les ischions, pour protéger le dos du cheval et vous vous tenez grâce aux fémurs, bon je vous accorde que ce n’est pas facile à expliquer  !!

Vous essayez de faire faire au cheval ce que vous voulez et surtout qu’il suive vos intentions, et pour vous arrêter, sans rennes, comment faites-vous ? Et bien, là ça se complique, vous devez souffler et lâcher prise.

La personne m’a expliqué qu’une fois, un homme prenait un cours avec elle, il était à cheval et devait s’arrêter, il n’a pas réussi. Durant 15 à 20 mn, il a essayé maintes et maintes fois, en vain. C’est au moment où il a pleuré car il n’en pouvait plus de ne pas y arriver que le cheval s’est arrêté, lâcher-prise vous avez dit !!

Cette personne a « récupéré » les enfants qui n’ont pas trouvé leur « bonheur » en équitation dite « normale ». L’histoire d’une petite fille de 7 ans qui adorait les chevaux mais qui pour son 1er cours dans un centre équestre, s’est vue partir au trot et qui criait « au secours, au secours j’ai peur » et qui de ce fait a été dégoûtée et ne voulait plus monter à cheval. Elle a retrouvé le « goût » des chevaux grâce à cette personne qui lui a redonné confiance.

Bon voilà mon expérience en équipédagogie, le mieux c’est que vous alliez voir sur son site, voir tout ce qu’elle propose, son expérience et ses recherches sur cette relation homme/cheval. Alors n’hésitez pas, c’est plus qu’intéressant !

Elle a même créé un film-documentaire sur son parcours et son travail.

https://akita-equipedagogie.com/index.html

Laisser un commentaire