Aux origines des résolutions… !

Attention, à quelques jours de la fin du mois janvier, vous arrivez à échéance ou à un premier bilan… Concernant les fameuses résolutions prises ce mois-ci ! 
Eh oui, qui n’a pas une fois dans sa vie émis le souhait de changer, devenir un homme ou une femme nouvelle, plein(e) d’entrain et de motivation, pour le meilleur de lui/d’elle-même !!
Mais connaissez-vous véritablement les origines de cette tendance annuelle ?!

Les résolutions… toute une histoire !

Dans un premier temps, remontons le temps de quelques semaines, vous voilà le 1er janvier. Avant cela, je vous passe tout le blabla de la bonne année, ennuyant à mourir et tellement hypocrite… Oui, vous aussi vous l’avez remarqué ? 😉

Petite digression philosophique sur ce point 🙂

De nos jours, les résolutions se présentent de cette manière…

Donc, 1er janvier, notre société a rdv avec l’annonce d’une nouvelle année et vous avec vous-mêmes, c’est-à-dire vos vices et vos défauts.
Oui, avouons-le nous, le 1er janvier c’est ça. 
Être et essayer de changer, devenir beau, bon et meilleur. Une vision un peu caricaturale je vous l’accorde mais dans le fond tellement juste.

Une date symbolique à laquelle de nombreuses personnes ont déjà conclu ce pacte avec elles-mêmes. Celui des bonnes résolutions: « je me mets au sport », « je maigris », « j’arrête de fumer » constituant le top 3 des résolutions.

source pixabay

Mais pourquoi attendre une date « clé » pour vouloir être celui ou celle que nous voudrions être ou celle ou celui que la société veut que vous soyez ?!

Car à l’arrivée vous tenez au mieux 3 à 7 jours, un mois pour les plus courageux ou pour une majorité, vous restez au stade des mots et de la pensée sans parvenir à passer à l’acte…

Vous voilà pris dans un dilemme ! L’envie d’être à nouveau vous et fier de vous contre la facilité du quotidien qui vous maintient dans un état second.  Qui vous éloigne de vous à vous, chaque jour plus. 
Pris dans un cercle vicieux qui se répète d’année en année… c’est à ce moment-là que vous vous posez la question fatidique : mais d’où ça vient ce truc des résolutions ?!!!

Résolutions et leurs origines

Il faut remonter très loin pour connaître les origines de cette coutume au final millénaire.
Poussons les méandres du temps jusqu’aux Babyloniens. Eh oui, les Babyloniens ! Dont la première dynastie remonte entre 1880-1595 avant JC.

« Les Babyloniens seraient les premiers à avoir eu l’idée de profiter de la nouvelle année pour tenter de devenir une meilleure personne, soit près de deux millénaires avant notre ère. La nouvelle année commençait alors à la nouvelle lune, qui suit l’équinoxe de printemps.
Si aujourd’hui les résolutions les plus populaires sont de maigrir, d’arrêter de fumer ou de faire du sport, les Babyloniens eux s’efforçaient de rendre le matériel agricole emprunté. » slate.fr

Pour en savoir un peu plus, vous pouvez également écouter l’émission À rebours (4min), dont est issu cet extrait:
« La tradition de prendre de bonnes habitudes de vie remonte à 4000 ans : les Babyloniens, pour qui la nouvelle année commençait le 21 mars, promettaient de remettre les outils agricoles empruntés et de payer leurs dettes. Chez les Romains, c’était le 1er janvier qu’on se souhaitait d’être un meilleur citoyen pour ne pas décevoir Janus, ce dieu à deux têtes. »

source image

D’ailleurs il est intéressant de lire l’étymologie du mot janvier car il fait résonance avec ce qui est mentionné ci-dessus !
« Le nom de janvier provient du nom latin du mois, ianuarius ou januarius, lui-même nommé en l’honneur de Janus, dieu romain dieu des commencements et des fins, des choix, des clés et des portes. » Wikipédia

Conclusion

Puisqu’au fil du temps, les us et coutumes perdent malheureusement de leurs valeurs et de leurs symboliques… Pourquoi ne pas se dire que le 1er janvier c’est tous les jours ?!
Que le moment présent est votre meilleur ami pour changer radicalement de vie ?
Puisque ce n’est qu’une affaire de motivation et donc de volonté.
Le véritable duo qui permet de changer et de vous affranchir de vos boulets.

C’est la volonté en complicité de motivation qui va vous permettre de vous transcender et donc de vous dépasser. Seulement voilà, la plupart du temps, il manque l’étincelle qui permet d’enclencher le processus et vous faire braver vents, tempêtes et marées !

Pour ce faire, de nombreuses techniques en développement personnel ont vu le jour (plannings et création de bullet journal…).
Même quand vous regardez en librairie, les magazines vous montrent la marche à suivre en vous parlant de respiration, méditation et de créativité à la recherche de votre âme d’enfant.

Laisser un commentaire